• Le réseau des mandataires immobiliers

Bientôt un million de transactions en 2019 : grand soleil sur l’immobilier ancien

  • Accueil
  • Le blog
  • Bientôt un million de transactions en 2019 : grand soleil sur l’immobilier ancien
Bientôt un million de transactions en 2019 : grand soleil sur l’immobilier ancien
03 juillet 2019 Dans la categorie: Economie

Le cap du million de transactions devrait être franchi cette année. Les taux particulièrement bas incitent les Français à investir dans la pierre. Les prix, qui continuent à s’envoler à Paris, sont très contrastés d’une région à l’autre.

 Le prix de vente moyen d’un appartement avoisine les 205 000 € (pour 58,3 m2). (Illustration)

Le prix de vente moyen d’un appartement avoisine les 205 000 € (pour 58,3 m2). (Illustration) LP/Olivier Arandel

Par Odile Plichon

Le 1 juillet 2019 à 19h15, modifié le 2 juillet 2019 à 10h13

Taux d'intérêt de plus en plus bas, prix en hausse mais sans surchauffe… L'immobilier ancien continue à connaître une conjonction des astres extraordinairement favorable, si l'on en croit le bilan publié ce lundi par le réseau Century 21, qui laisse présager « que l'on atteindra le million de transactions en 2019 », se réjouit le président du réseau, Laurent Vimont. En 2018, un record avait déjà été franchi avec 965 000 opérations immobilières réalisées dans l'ancien, selon la FNAIM (Fédération nationale de l'immobilier). Retour sur les principaux enseignements de cette étude.

Un marché au beau fixe. Au premier semestre 2019, les volumes de transaction ont encore bondi de 10,5 %, boostés par des taux d'intérêt de plus en plus bas. « Le passage du je veux au je peux n'a jamais été aussi facile », résume Laurent Vimont. Les prix moyens atteignent 2 599 € le m2 (2 111 € pour une maison et 3 528 € pour un appartement), en hausse modérée de 0,4 % sur un an. Et ce mouvement semble sans fin : en mai, les 880 agences du réseau ont encore enregistré une envolée de 27 % des demandes de nouveaux projets. Le prix de vente moyen d'une maison atteint 235 000 € (pour près de 115 m2), tandis que le prix de vente moyen d'un appartement avoisine les 205 000 € (pour 58,3 m2). Le délai de vente moyen, lui, reste stable à 92 jours.

Bientôt un million de transactions en 2019 : grand soleil sur l’immobilier ancien

Le marché du crédit à plein régime. La part d'un achat immobilier financé par un crédit ne cesse de croître, pour frôler les 80 %. La durée d'emprunt est passée de 20,4 ans à 21,1 ans en l'espace de douze mois. Dans certains départements comme les Hauts-de-Seine, la part des biens financée à crédit atteint même 97,4 %, contre 86 % un an plus tôt !

Employés, ouvriers et jeunes profitent de l'embellie. La part des acquisitions effectuées par des ouvriers et des employés atteint désormais 41 %, en hausse de 2,5 % sur un an, tandis que cadres supérieurs et professions libérales sont à 15 %. « Avec 2 100 € de revenus nets par mois, vous pouvez désormais emprunter sans apport 150 000 € sur 20 ans et avoir un remboursement de 700 € par mois », calcule Laurent Vimont. Autre catégorie ayant le vent en poupe : les jeunes. Si les 30-40 ans représentent 28,7 % des ventes, les moins de 30 ans représentent dorénavant 20 % des transactions - un bond de 5 % en un an.

Paris en route vers les 10 000 € du m2. Le prix moyen dans la capitale atteint désormais 9 937 €, encore en hausse de 7,2 % sur un an, et le prix moyen d'une acquisition y atteint près de 467 000 € - soit plus de deux fois l'achat moyen en France - pour un bien de 48,2 m2. Si le financement par emprunt n'est que de 66,6 %, la durée moyenne de crédit est passée en douze mois de 20,3 à 21,2 années. Sans surprise, les « cadres sup » et autres professions libérales totalisent 49 % des achats, contre 4,9 % seulement d'ouvriers et d'employés - qui représentaient 10 % des acheteurs en 2010.

Newsletter - L'essentiel de l'actu

Chaque matin, l'actualité vue par Le Parisien

 

JE M'INSCRIS

Votre adresse mail est collectée par Le Parisien pour vous permettre de recevoir nos actualités et offres commerciales. En savoir plus

L'Ile-de-France, terre de contrastes… Acquérir une maison en Ile-de-France vous en coûtera désormais 337 550 €(soit 3 051 € du m2), et 227 500 € (soit 3 887 € du m2) pour un appartement. Cela étant, d'un département à l'autre, les écarts sont très importants. D'un côté, les Hauts-de-Seine sont devenus le deuxième département le plus cher de France derrière Paris : le prix moyen d'une acquisition y est de 680 860 €, et le prix moyen au m2 atteint désormais 6 168 € du m2 pour un appartement et 6 371 € pour une maison.

Bientôt un million de transactions en 2019 : grand soleil sur l’immobilier ancien

À l'autre extrême, dans le vaste département de Seine-et-Marne, s'offrir une maison coûte 254 800 € soit 2 250 € du m2 et 162 900 € pour un appartement soit 2 776 € le m2 - des prix en chute libre de 6,2 % en un an dans ce département.

… tout comme la France. Si, partout, le marché est dynamique, certaines régions s'en sortent bien mieux que d'autres. C'est le cas des régions Auvergne Rhône-Alpes, Grand-Est, Nouvelle-Aquitaine, Pays de la Loire et Paca (où acquérir une maison revient à près de 424 000 €). À l'inverse, la Bourgogne-Franche Comté, la Bretagne, le Centre-Val-de-Loire et la Normandie sont orientés à la baisse. La palme de la région la moins chère revient aux Hauts-de-France, où l'on peut acheter une maison pour 141 600 €, et un appartement pour 115 800 €, soit des prix au m2 respectifs de 1 339 € et 1 806 €.

Aucun nuage en vue. Pour l'heure, rien ne semble devoir mettre fin à cet anticyclone qui génère tant de douces nouvelles. Une brusque remontée des taux d'intérêt, notamment, n'est pas attendue. La seule chose qui pourrait fragiliser cet édifice serait une décision gouvernementale qui viendrait impacter les loyers, les plus-values immobilières ou l'investissement locatif. « Mais ne donnons de mauvaises idées au gouvernement »… conclut Laurent Vimont.

Source: Journal le Parisien du 1 Juillet 2019  http://www.leparisien.fr/economie/immobilier/bientot-un-million-de-transactions-en-2019-grand-soleil-sur-l-immobilier-ancien-01-07-2019-8107461.php